Vous êtes ici : Accueil | Economie

L'octroi de la ville au 19e siècle

Historique

Sur le territoire national

L'octroi était une contribution perçue sur des marchandises de consommation locale. Son origine remonterait au roi Dagobert dont un édit aurait créé, au profit de la voirie d'alors, un droit d'entrée sur les produits apportés à Paris à l'occasion de certaines foires.

Lire la suite...

L'inventaire d'une épicerie : toute une époque !

Le 24 Avril 1923, Vincenzo PASQUINI, mon grand-père, alors âgé de 38 ans, vend à Torello CARRADORI, de onze ans son cadet, le fonds de commerce d'une épicerie située rue Ducrès, dans une maison appartenant à madame Veuve Béraud, de Vedène. Mon grand-père avait créé le commerce dans le courant de l'année 1912, quelques années après être arrivé en France, en 1907, avec sa femme et leur premier enfant alors âgé de trois ans. Leur premier « matériel » de travail a été un âne, grâce auquel ils faisaient les marchés, allant jusqu'à Carpentras. L'amélioration de leur situation matérielle leur a permis de fonder le commerce de la rue Ducrès en 1912. La vente de ce commerce en 1923 marque une nouvelle étape, qui va déboucher sur la constitution d'une entreprise d'expédition de fruits et légumes qui fonctionnera jusqu'à la fin des années soixante.

Lire la suite...

Les coiffeur sorguais de 1920 à 2000

Liste non exhaustive des coiffeurs

Coiffeurs Dames

• BERTRAND Alain, pl St Pierre

• CURI Aimée, rue des Remparts

• LAFAGE Dorine, rue de l'Eglise

• PASCOTTO Patricia, route d'Avignon

• PASSAT,  route d'Avignon

Lire la suite...

L'usine Héraud, « ERO » Sorgues

1908 - M. Régis Héraud possède un atelier de mécanique générale, serrurerie et ferronnerie, route d'Avignon.

1936 - Au décès de leur père, mes sieurs Raymond et Robert Héraud prennent la succession et ils dirigent l'entreprise dans le sens de la chaudronnerie — tôlerie et ils s'installent avenue Cessac. Un premier brevet pour la réalisation de gazogènes pour automobiles et camions est obtenu en 1936.

Lire la suite...

Émergence des mémoires oubliées : les travailleurs indochinois en Vaucluse de 1939 à 1950

Musée d'Histoire Jean Garcin : 39-45 L'Appel de la Liberté, Conseil général de Vaucluse

Le Musée d'Histoire Jean Garcin : 39-45 L'Appel de la Liberté, propriété du Conseil général de Vaucluse, s'est engagé, depuis 2011, dans un programme de recherche Indochine de Provence, le silence de la rizière, qui vise à produire de la connaissance historique sur un pan méconnu de l'histoire de notre département : les itinéraires d'exil des Indochinois en Vaucluse de 1939 à 1950.

Lire la suite...