La chorale Amista

Première partie
par Marceau APAP


Les prémices qui ont présidé à la création de la chorale nous éclairent sur la suite, en retrouvant les archives soigneusement classifiées et aussi grâce aux réminiscences de Jean-Marie RICHARD, alors responsable d'un groupe de « Cœurs Vaillants » de la paroisse de SORGUES.

Suite au grand camp de 50 garçons de 12 à 16 ans qui s'achève fin juillet 1970 à BONNE sur MENOGE (Haute Savoie), les projets d'activités pour la saison 1970-1971 vont s'orienter, en partie, vers les propositions du père Robert VALLIER : création d'une petite chorale paroissiale pour l'animation liturgique et les veillées autour du feu de camp.

Lire la suite...

Le Cinéma Modern

Le cinéma «Modern» avait vu le jour au cours de l'année mil neuf cent vingt et un. Son créateur, Agricol Bonneaud, avait transformé les écuries du café «Modern» en salle de spectacle. Les séances avaient lieu le jeudi pour les enfants, le samedi soir et le dimanche.

Lire la suite...

Curiosa

En 1931, un homme est condamné aux travaux forcés à perpétuité : Henri CHARRIERE, dit PAPILLON. Après 13 ans de bagne, il s'évade et vit au Vénézuela où il fonde un foyer. En 1969, PAPILLON décide d'écrire ses mémoires. Il est publié aux Éditions LAFFONT.

Lire la suite...

Johannes Leppien

L'idée et l'expérience ne se rencontrent jamais. Seuls l'art et l'action peuvent les unir. (Goethe)

Lire la suite...

Adrien Couturier, un homme de dessin

Ne le cherchez pas parmi les flâneurs de la place de la Mairie ou parmi les peintres du dimanche. C'était une figure locale de la première moitié du vingtième siècle.

Il était peintre en bâtiment-décorateur, mais également artiste peintre. Il maniait le pinceau comme d'autres la langue et il a laissé un grand nombre de peintures artistiques. Adrien Louis Emmanuel Couturier, pour l'état civil, était né à la Couarde, Île de Ré, le premier septembre mil huit cent soixante-douze. 

Lire la suite...