Vous êtes ici : Accueil | L'association | A Pascal Dujardin

A Pascal Dujardin

Pascal nous a quitté brusquement au soir de ce 13 Novembre 1992. Il n'avait que 46 ans. Son départ, en pleine vie, nous a jetés dans la consternation et l'affliction. Au fur et à mesure des jours, nous avons découvert l'immense vide qu'il a laissé dans nos activités associatives et dans nos coeurs.
Né le 14 Avril 1946 à Tourcoing (Nord), nous le vîmes arriver avec son épouse et ses trois enfants en 1981. L'entreprise de meubles en bois brut où il travaillait, lui avait proposé de gérer l'une de leurs succursales, dans la galerie d'Auchan. Pour lui et sa famille se réalisait un rêve de toujours : vivre dans le midi.


Pascal vint tout de suite offrir ses services à la M.J.E.P. Le courant passa immédiatement avec cet homme du Nord, communicatif, joyeux, serviable et de grande efficacité. Il avait déjà oeuvré à la Maison des Jeunes de Tourcoing, s'occupant de folklore. C'est ainsi qu'il s'intégra tout de suite dans le groupe "Les Enfants de l'Ouvèze".

Par suite des difficultés économiques, son entreprise ne put maintenir sa succursale. Pascal fut recruté par la Mairie de Sorgues. En dehors de ses attributions d'employé de Mairie, il apporta son concours à toutes les activités culturelles de la commune:
- jumelage avec l'Allemagne,

- contacts avec la Catalogne Espagnole,

- Président des donneurs de sang,

- Vice-Président des Études Sorguaises où sa compétence et son travail nous ont été précieux.Son remplacement ne sera pas facile.

- il faisait partie de l'équipe du Café Théâtre de la Maison des Jeunes,

- la Paroisse de Sorgues le trouvait toujours disponible pour diriger les chants durant les offices.


On peut y ajouter des travaux plus modestes mais combien utiles. Lorsqu'il nous a quitté, il révisait les serrures de la Maison des Jeunes !
Toujours prêt à rendre service, indulgent pour les autres, sans rancune pour qui ne savait apprécier son désintéressement, défenseur des causes justes, ouvert et tolérant, Pascal restera cet ami extraordinaire, son souvenir sera toujours présent parmi nous.
Nous tenons à lui dédier ce numéro qu'il aurait, sans nul doute, beaucoup aimé.

Les membres d'Études Sorguaises.

Extrait de la 6ème édition des Etudes Sorguaises "Mémoire et promenades Sorguaises" 1993