Nuit d'angoisse à Sorgues

 

UN ÉVÉNEMENT VIEUX DE CINQUANTE et UN ANS

Le 8 mai 1969, dans la nuit à 1 h 45, sur la route nationale 7 à la hauteur du pont de l’Ouvèze, un camion-citerne contenant 35 000 litres d’acrylate d’éthyle percuta de plein fouet la maison de madame Laugier.

Sous le choc, le mur maître s’écoula sur la remorque, il entraîna le plancher du premier et une partie de la toiture, fort heureusement, à ce moment-là, personne ne l’occupait

Lire la suite...

Décès de Paul Establet

 

LES MEMBRES DES ETUDES SORGUAISES ONT APPRIS AVEC UNE PROFONDE TRISTESSE LE DECES DE LEUR AMI PAUL ESTABLET

Au sein de l’association, il était très apprécié pour sa modestie, sa disponibilité à l’activité du groupe. Il ne parlait que rarement de son état de santé, de ses souffrances physiques, et jamais sur un ton larmoyant.

Chez nous, il pratiquait la photographie avec talent. Ce sont ses clichés qui ont illustré nos publications.

De Paul, nous conserverons le souvenir de sa gentillesse, sa simplicité, son intérêt pour le passé sorguais, et surtout son courage physique.

À son épouse Christiane et à l’ensemble de ses proches nous adressons nos sincères condoléances.

Lire la suite...
 

Paul Pons : un sorguais champion du monde ! cliquez sur l'image pour accéder à son autobiographie

Arrow
Arrow
Slider
 

Piscine découverte

Arrow
Arrow
Slider

La place Saint-Pierre entre 1950 et 1960

 

La place Saint-Pierre, c’était l’endroit merveilleux où j’ai passé ma petite enfance et mon adolescence. Ma cousine Emma l’appelait parfois, selon l’antique dénomination, le pré « Castelin » du nom de son propriétaire au début du dix-neuvième siècle.

La maison de ma prime jeunesse s’ouvrait, rue de la République par le bazar dit « Russe », sa façade postérieure avait un portail qui permettait d’accéder à la place. Par là, avant même d’avoir distingué les personnes qui pouvaient s’y trouver, je voyais un espace de terre battue parsemée de touffes d’herbe, appuyée au nord contre une ¨légère élévation de terrain ; d’énormes platanes centenaires, plantés çà et là, ombrageaient les lieux.

Lire la suite...

Raymond TREFZER


Communiste Alsacien pendant la Seconde Guerre mondiale

La jeunesse

Raymond Joseph Trefzer naquit le 11 décembre 1922 à Mulhouse de Joseph Trefzer, et de Emma Flora Schubert. Les parents travaillaient dans une usine de textile. Le père comme rattacheur, dans l’atelier il attachait de nouveau les brins qui se défaisaient, la mère ouvrière à la fabrication. C’était un ménage de communistes.

Lire la suite...
Loading ...