Vous êtes ici : Accueil | Sports | L'équipe féminine du Rugby Club Sorguais

L'équipe féminine du Rugby Club Sorguais

Saison 1967/1968

À l'initiative de Mlle Francette GRAU, un groupe d'ardentes supportrices de l'équipe I du RCS souhaite pratiquer le rugby en formant une équipe féminine. Cette discipline est toute nouvelle en France et elle est encore peu développée dans le Sud-est. L'équipe féminine du RCS est la première formée dans le Vaucluse.

 

Une vingtaine de dames et demoiselles s'entraîne au stade Maurice Chevalier, tous les mardis, sous la direction de M. Serge RIOU. Elles suivent avec beaucoup d'application un entraînement physique et théorique pendant quatre mois avant de jouer leur premier match amical le 4 février 1968. Ce match se déroule au stade Maurice Chevalier, contre l'équipe de Châteaurenard, en présence d'environ 1000 spectateurs. Ce nombreux public, essentiellement masculin, est venu en curieux , parfois un peu moqueur, pour voir évoluer la gente féminine. M. Fernand MARIN, député-maire de Sorgues, donne le coup d'envoi. Pendant trois périodes de 20 minutes, les 30 joueuses se donnent à fond pour faire vivre au public un match coloré , charmant, pittoresque. Grâce à une meilleure condition physique , au talent et au dynamisme de son demi de mêlée Francette GRAU, l'équipe de Sorgues l'emporte au score par 6 à 0. Le public ovationne les 30 actrices de ce match lorsqu'elles regagnent les vestiaires . (commentaire de M. CONTI, correspondant du « Provençal ») .

 

Le 3 mars 1968, un match exhibition est organisé à Cavaillon au stade Lombard, fief treiziste du Vaucluse. Un public, constitué de vrais mordus du ballon ovale et aussi de beaucoup de curieux, est venu voir les féminines pratiquer un sport jugé viril. Le match est agréable et les Sorguaises l'emportent par un score de 9 à 0 (2 essais de Francette GRAU et 1 essai de Mme PIERACCI).

À l'occasion de la fête annuelle du club de Valréas, un match de propagande en faveur du rugby féminin est organisé le lundi de Pâques.. L'équipe du RCS rencontre son homologue de Béziers, les Kangourous. Devant environ 1500 spectateurs et en présence de M. Jules NIEL, maire de Valréas et président du Conseil Général, qui donne le coup d'envoi, les joueuses de Sorgues font match nul 3 à 3 (1 essai de Francette GRAU contre 1 essai de la Bittéroise Magali CHANTE). Au cours de ce match, le public a assisté à quelques « crêpages de chignons » sans gravité !

Saison 1968/1969

En début de saison, les joueuses désirent que leur équipe s'appelle « les Shadock's » RCS, nom choisi en rapport avec la série qui fait fureur à la télévision à cette époque.

Le 26 janvier 1969, pour la première rencontre de la saison, les Sorguaises se produisent en match amical à Cabannes contre l'équipe de Châteaurenard. Elles gagnent une nouvelle fois contre cette équipe par le score de 6 à 0.

Le 2 février 1969, l'équipe se déplace à Carqueiranne pour rencontrer l'équipe locale qui est parmi les meilleures de France. Elle subit une lourde défaite (26 à 0).

Le 16 mars 1969, l'équipe se déplace une nouvelle fois pour jouer contre les « Kangourous bittéroises ». Elle reçoit un accueil chaleureux de la part des dirigeants de Béziers mais, après un joli match, elle perd sur le score de 6 à 0.

Le 23 mars 1969, les Sorguaises accueillent les « Panthères noires » de Villemur (Haute-Garonne) sous une pluie battante. Seulement 200 personnes ont osé braver les intempéries. Malgré un ballon très glissant, les Sorguaises et les Villemuroises font honneur à leurs couleurs respectives en jouant un jeu offensif. Le match se termine sur le score nul de 0 à 0, tout à l'honneur des joueuses sorguaises qui ont tenu en échec l'une des plus fortes équipes du Sud-ouest (commentaire de Dominique CONTI, correspondant du Provençal). Au cours de ce match, un « crêpage de chignons » s'est déroulé devant les tribunes. Il n'avait rien à envier à une « générale » pratiquée par les équipes masculines !

Le 4 mai 1969 a lieu à Orange un match exhibition une fois encore contre l'équipe de Châteaurenard. Le match est plaisant mais les jeunes Châteaurenardaises obtiennent un méritoire match nul contre les joueuses sorguaises pourtant plus aguerries , score de 0 à 0.

Dans le courant du mois de mai, les Sorguaises se déplacent à Villefranche-de-Lauragais pour y rencontrer les filles de Villemur. Malheureusement, elles ne se retrouvent que 13 pour ce long déplacement qu'elles effectuent à leurs frais, en voitures particulières. Deux joueuses de Villemur viennent compléter l'effectif sorguais.

Ce match sera le dernier de cette équipe féminine car, pour des raisons familiales, de nombreuses joueuses sont obligées d'arrêter là cette belle aventure.

Jean-Louis CHAMPION

Je remercie Mesdames Aghulon (Francette Grau), Courtil (Chantal Dizarn), Jackie Laroche et Messieurs Fervent Quinonero et Serge Riou pour leurs témoignages, prêts de photos et documents.

___________________________

Extrait de la 23ème édition des Etudes Sorguaises "Jadis & aujourd'hui, recherches et récits" 2012